Les Ouevres d’art les plus cheres du monde

2010, Editions du Chêne

Depuis la vente du tableau « Les Tournesols » de Vincent Van Gogh, adjugé par Christie’s pour la somme record de 39,9 millions de dollars le 30 mars 1987, l’intérêt pour le marché de l’art est devenu un véritable phénomène de société et désormais, les records de prix sont révélateurs des nouvelles tendances de relations à l’art. De « L’homme qui marche » de Giacometti (1960), datant de 1905, sculpture monumentale vendue récemment 92 621 600 millions de dollars, à la sculpture du « Golden Calf » (veau avec des cornes de taureau et des sabots de cheval en plaqué or) de l’artiste contemporain Damien Hirst vendue à 16 millions de dollars en passant par le tableau méconnu de Rubens représentant « Le Massacre des Innocents », qui sommeillait dans la collection d’un particulier, vendu à 45 millions de livres sterlings alors qu’il était estimé entre 4 et 6 millions à Londres en 2002, les records n’ont cessé de provoquer la surprise et de mettre la presse en émoi depuis une vingtaine d’années. Tableaux anciens, impressionnistes, postimpressionnistes, modernes, contemporains mais aussi photographies, installations, sculptures… 150 œuvres, adjugées pour des sommes exceptionnelles, selon leur catégorie, la période de l’artiste ou la technique sont ici répertoriées et donnent la mesure du prix que notre société attache à l’art aujourd’hui. Et pour chaque œuvre une histoire, qui s’inscrit parfaitement dans l’histoire de l’art, mais aussi sa petite histoire du marché qui l’inscrit dans notre époque.